Première journée mondiale du stagiaire

Ce 10 novembre se déroule la 1ère journée mondiale du stagiaire. A cette occasion, la Ministre de l'Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, le Forem et l'Ifapme font le point sur les dispositifs mis en place.


Chaque année, ce sont plus de 16.000 jeunes et adultes qui se forment avec l’IFAPME. L'IFAPME propose de se former en alternance dans près de 200 métiers : apprendre un métier 3 à 4 jours/semaine en entreprise et 1 à 2 jours/semaine dans un Centre de formation. Pour les apprenants, c'est une manière de se former par le concret, d'accumuler des expériences tout en percevant une rétribution. Bien que cela prenne du temps et de l'énergie, pour l'entreprise, c'est l'occasion de renforcer leurs équipes, de former des personnes qu'ils engageront peut-être par la suite.


Aujourd’hui, 10.000 entreprises ont déjà fait confiance à l’IFAPME pour accueillir des apprenants mais l'alternance rencontre un tel succès auprès des jeunes que des actions sont lancées auprès des entreprises pour augmenter le nombre de places de stage !


Du côté du Forem, ce sont près de 20.000 wallons qui sont mis en apprentissage en milieu de travail. Mais nous voudrions faire plus ! Le Forem gère de nombreux dispositifs qui permettent d’ouvrir les portes des entreprises aux demandeurs d’emploi pour qu’ils s’insèrent, se forment, s’orientent ou acquièrent une expérience professionnelle. D’autre part, ces dispositifs permettent aussi aux entreprises de former des demandeurs d’emploi aux compétences qu’elles recherchent et de bénéficier d’avantages financiers.


Différents modèles d’orientation et d’apprentissage en milieu de travail existent et peuvent dès lors répondre à de nombreux besoins et situations.


Le Misip
Le Misip est un stage de mise en situation professionnelle en entreprise de 15 jours maximum qui permet aux demandeurs d’emploi de définir ou d’affiner leur positionnement métier. Environ 15.000 Misip ont été proposé depuis leur création en 1997.


Le Plan Formation Insertion (PFI)
Grâce à ce dispositif d'insertion socioprofessionnelle, le demandeur d'emploi bénéficie parallèlement d'un emploi et d'un programme de formation professionnelle spécifique.

Il permet aux entreprises de disposer d'une main-d'œuvre adaptée à leurs besoins en formant un nouveau collaborateur à son propre métier et aux demandeurs d’emploi d’être recrutés par contrat de travail à l’issue du PFI.

La durée maximum est de 26 semaines (sauf dérogation). Mesure existant depuis 1998, largement plus de 150.000 PFI ont, à ce jour, été conclus pour un taux d’insertion de 95,5 %.


Les stages de formation
La pratique du stage en entreprise en fin de formation est d’usage depuis des décennies. Depuis les années 2000, le Forem a pu assurer la gratuité des stages dans le chef de l’entreprise et a structuré son offre de stage en trois dispositifs différents :
•         Le stage fin de formation d’une durée de 4 semaines qui permet au stagiaire de mettre en pratique les compétences acquises en formation dans un processus de production. Il a lieu en fin de formation.
•         Le stage d’immersion d’une durée maximum de 4 semaines qui permet au stagiaire de confirmer son choix professionnel. Il a lieu en début de formation.
•         Le stage de qualification d’une durée maximum de 4 semaines qui permet au stagiaire d’acquérir des compétences que le centre ne peut organiser. Il a lieu durant la formation et est une forme d’alternance.
Des études systématiques menées concernant les taux d’insertion après formation montrent que les bénéficiaires d’un stage de fin de formation présentent un différentiel positif de +/- 15 % par rapport à ceux qui n’ont pas eu ce stage. Environ 6000 stages sont proposés annuellement pour un taux d’insertion de 75 %.


La formation alternée
Le dispositif de formation alternée combine une formation auprès d’un employeur et une formation auprès d’un opérateur de formation. Il permet au bénéficiaire d’acquérir les compétences professionnelles nécessaires sur le marché du travail pour exercer une activité professionnelle.


La formation fait l’objet d’une évaluation qui, si elle s’avère positive, débouche sur une certification des compétences professionnelles acquises en formation.


La formation alternée est accessible :
•         soit aux demandeurs d’emploi inoccupés inscrits auprès du Forem, âgés de 18 à 25 ans accomplis, qui disposent au maximum d’un CESS et qui ne disposent pas d’un certificat de qualification.
•         soit aux personnes issues d’une cellule de reconversion, sans autres conditions d’accès.
Outre les allocations d’insertion ou de chômage, le demandeur bénéficie d’une indemnité de 350 € versée par l’employeur.


A l’issue de la formation, il n’y a pas d’obligation d’embauche dans le chef de l’employeur. Concrètement, la formation alternée a une durée de maximum 12 mois (maximum 18 mois s’il y a une articulation avec un stage de transition). Elle se déroule à temps plein. Au minimum 50 % du temps a lieu auprès de l’employeur, 80 % au maximum (selon le métier visé). Aujourd’hui près de 700 contrats sont prévus.


L'orientation, la formation et la mise en situation dans l'entreprise sont des atouts essentiels pour nos jeunes sur le marché du travail. Cette journée est donc l’occasion de rappeler aux entreprises leur rôle essentiel dans ces dispositifs et d’encourager un maximum d’entre elles à accueillir des stagiaires !